top of page

Premier sang d'Amélie Nothomb

Dernière mise à jour : 28 août 2023






"Il ne faut pas sous-estimer la rage de survivre."







Mon avis :


Il y a peu d'auteurs qui me font courir en librairie acheter leurs derniers romans, pour moi Amélie Nothomb fait partie de ceux-là.


Aussitôt acheté et presque aussitôt commencé, je l'ai lu sur 2 jours, il faut savoir que ce roman est rapidement lu car il fait 170 pages.


Ce roman est le 30ème d'Amélie Nothomb (100ème manuscrit rédigé), elle y rend un hommage à son père, Patrick Nothomb diplomate de profession, décédé l'an passé. Elle revient sur un élément poignant dans la vie de son père : son passage au peloton d'exécution lors de sa négociation dans la prise d'otages de Stanleyville (République démocratique du Congo) et ce dont à quoi il pense alors qu'il est si proche de la mort. Elle va revenir sur son enfance si particulière et sur le clan Nothomb dont il n'aura connaissance qu'à l'âge de 6 ans.


J'ai beaucoup apprécié ma lecture, être plongé au cœur de cette famille, cet enfant qui se découvre un nouvel univers aussi dur soit-il m'a donné le sentiment d'en apprendre plus sur l'autrice.


J'ai trouvé l'hommage extrêmement bien rendu à son père, une vie pas facile dès sa petite enfance mais avec une force intérieure impressionnante. Il ne faut pas sous-estimer la rage de survivre : synopsis tellement juste de cette histoire.


Ce roman est, je trouve, l'un des plus intimiste de l'autrice, au cœur de sa famille, j'ai été émue par leur histoire. Un roman plus intimiste que les autres et d'une grande sensibilité, je ne peux que le recommander.


Avez-vous déjà lu certains de ses romans ? Premier sang vous tente t-il ?


Ma note : 5/5

2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page