top of page

Le goût des mochis au Kouign Amann de Mary Ann P. Mikael

Dernière mise à jour : 23 août 2023


Il est parfois nécessaire de partir au bout du monde pour se retrouver ! Depuis des années, Louisa a un objectif en tête : rénover la vieille ferme abandonnée dans le village breton de son enfance. Cependant, lorsque le bâtiment est vendu avant qu'elle ne parvienne à réunir la somme pour son acquisition, son rêve s'écroule. C'est au Japon, alors qu'elle part se ressourcer chez sa soeur, que débute sa quête d'un nouvel avenir.

Pour Emmanuel et son mari, le Japon aurait dû être une étape dans leur tour du monde. Après des années d'une routine qui les a peu à peu éloignés de leurs projets les plus fous, ils avaient décidé de tout quitter. C'est pourtant au fond de son canapé qu'il broie désormais du noir. Sa nièce entend cependant l'en faire sortir au plus vite. Qu'il le veuille ou non, l'aventure lui tend les bras. Du bout du monde au plus profond de soi, la route emprunte parfois des chemins inattendus.


Mon avis :


J'ai adoré ce roman feel good, on y fait la rencontre d'Emmanuel, veuf depuis peu de temps et Louisa une jeune femme qui bosse comme une acharnée en tant que décoratrice d'intérieur et qui va voir son rêve de restaurer la ferme dans le village breton de son enfant partir en fumée.


Ils vont chacun être amenés à voyager au Japon, l'un pour honorer un voyage qui n'aura jamais lieu avec sa moitié, l'autre pour prendre du recul sur sa vie en rejoignant sa soeur et sa famille expatriée au pays du soleil levant.


J'ai adoré cette histoire, les personnages, le voyage au Japon m'a littéralement transportée, j'étais dans les rues, les parcs, sous les cerisiers... Vraiment en immersion et je trouve que le rythme de vie japonais est vraiment bien retranscrit dans ce roman.


Emmanuel et Louisa recherchent la même chose : un nouveau sens à leur vie, une quête existentielle forte. C'est une histoire d'amitié, de reconstruction, d'amour. Encore une fois la résilience est mise en exergue au travers l'histoire de Louisa et Emmanuel.


Le style est fluide et très plaisant, les pages se tournent toutes seules. Le roman est illustré par des fleurs de cerisier qui ornent chaque début de chapitre. Ce roman doux, zen et bienveillant est une bouffée de positivité qui fait un bien fou.


Ma note : 5/5


J'ai découvert ce roman grâce à Gleeph il m'a été offert par Hugo Roman .



17 vues0 commentaire
bottom of page