top of page

Le bonheur l'emportera d'Amélie Antoine


Elle s'appelle Sophie, elle est dynamique, débordée, et elle déteste lâcher prise. Son enfant, Maël, est différent. Très différent. Elle le sait mais ne l'accepte pas...

Joachim, le père, lui, est un homme engagé. Un combattant. Il aimerait que Maël soit enfin lui-même, libre et heureux dans son corps. Mais il ne sait pas comment l'aider à sortir de son enfermement.

Une famille comme tant d'autres. Déchirée. Dépassée. Au bord du chaos. Il suffit pourtant d'une étincelle pour faire jaillir la lumière. Et croire de nouveau à la possibilité du bonheur...

Un roman tendre et lumineux

Une histoire bouleversante


Mon avis :


Il s'agit du premier roman que je lis d'Amélie Antoine. J'ai été contactée directement par l'auteur pour découvrir son roman, la quatrième de couverture m'a plu, je me suis donc laissé tenter.


Ce roman choral va à tour de rôle nous donner le point de vue de nos trois personnages : Sophie, Joachim et Maël.


Sophie est obnubilée par son travail, à tel point qu'elle semble distante de son compagnon et son fils.

Joachim est un homme engagé, militant pour Greenpeace, il a des convictions que rien ne pourra faire flancher.

Maël est un jeune ado, collégien, qui semble perdu et introverti.


Joachim, particulièrement délaissé par sa compagne, gérant plus ou moins seuls les soucis de leur fils, va commettre une erreur de parcours et Sophie décide de le quitter, sans lui laisser aucune chance. Mais c'est Maël qui va pâtir le plus de la situation, balancé entre son père et sa mère. Il n'avait vraiment pas besoin de cela vu son état émotionnel.


J'ai détesté Sophie, trop occupée par son nombril, trop butée, cette mère de famille qui n'écoute pas les signes envoyés par son enfant. Elle n'est ni avenante ni prévenante.


Joachim fait de son mieux, se bat pour son fils, veut son bien-être et trouver les clés qui lui permettront d'avancer qu'importent les embuches sur le chemin de la vie.


J'ai beaucoup aimé cette lecture, la plume d'Amélie Antoine est très agréable et fluide, j'ai beaucoup aimé les références (Les cowboys fringants j'adore !) Qui sommes-nous pour décider pour nos enfants ? Notre rôle de parent n'est-il pas de les accompagner, de les aider à grandir, peu importe le chemin qu'il faudra prendre !


Ma note : 4.5/5

8 vues0 commentaire
bottom of page