top of page

La fille aux fleurs dans les yeux de Cindy Giacomo

Dernière mise à jour : 4 nov. 2023


Gloria, artiste et végane, est une fervente militante pour le droit des animaux. Déterminée dans sa quête du bonheur, elle vit seule avec ses jumelles dans un petit appartement en Camargue. Un soir, elle renverse un chat sur la route... C'est un vieux monsieur au béret vert se nommant Auguste, vibrant exactement au même diapason qu’elle, qui la récupère au milieu des vignes. Le destin va alors unir ces deux personnages afin d’organiser la plus grande manifestation anti-corrida qui n'ait encore jamais été créée. Seulement quand Ermete Campuzzano, le matador le plus connu du pays se voit blessé à cause du plan majestueux d’Auguste et Gloria, tout bascule...


Ce roman philosophique, humaniste et spirituel peut nous faire poser mille et une questions sur l’idée même que l’on se fait de la vie, de l’amour et du bonheur. Devons-nous nous battre pour nos idées même si elles dérangent ? Est-ce que nous devons suivre le schéma de nos ancêtres pour être heureux ? Quelle est la place des animaux dans ce monde ? Et plus encore, est-ce que deux êtres que tout oppose peuvent s’unir ?


Amour, magie, liaisons dangereuses et réflexion vont s’entremêler dans une ambiance époustouflante et méditerranéenne.


Mon avis :


J'ai été contacté par l'autrice pour découvrir son premier roman autoédité, j'ai de suite été accrochée par le synopsis et j'ai donc répondu par la positive.


On va à la rencontre de Gloria, une végane trentenaire, divorcée, mère de jumelles de 4 ans et fervente défenderesse de la cause animale. Elle va, au détour d'une route, après avoir percuté un chat avec sa voiture, rencontré Auguste, un vieux monsieur également hypersensible aux sorts des animaux.


Les planètes semblent s'être alignées pour que Gloria et Auguste se rencontrent et leur destin va se lier quasi-immédiatement pour organiser la plus grande manifestation anti-corrida. Au-delà de cela c'est une véritable amitié qui va se lier entre eux. Mais la famille Campuzzano, matador de père en fils va semer le trouble dans les plans de notre duo, surtout le benjamin Ermete.


Ce roman est dépaysant, on voyage entre Camargue, Espagne et Argentine, les décors sont divinement bien narrés et je me suis projetée dans chacun.


Au travers les questions actuelles sur la condition animale, les histoires d'amitiés, d'amours, les traditions, la condition des femmes sont au cœur de ce roman. Il y a des sujets plus graves également abordés comme la maladie, le deuil, la violence infantile, l'abandon... Chacun à sa façon fait preuve d'une incroyable capacité de résilience.


Ce roman est époustouflant, j'ai été plusieurs fois en apnée pendant ma lecture. Tout d'abord le style de l'autrice est fluide et très agréable, j'ai vraiment ressenti les émotions de chacun des personnages pendant ma lecture. J'ai adoré les échanges épistolaires, que ça soit les messages par messagerie interposée ou les lettres, je trouve vraiment que cela donne du rythme au roman. J'ai fini les 200 dernières pages d'une traite, je ne pouvais tout bonnement pas reposer ma liseuse.


Vous l'aurez compris, ce roman est pour moi un coup de cœur et une magnifique découverte. Je ne peux que vous recommander de lire et découvrir l'histoire de Gloria.


P.S. : Petit clin d'œil pour la couverture qui est magnifique.


Ma note : 5/5



7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page