top of page

La doublure de Mélissa Da Costa


Passion, faux-semblants, emprise... Qui manipule qui ?


Une jeune femme fragile en quête d'un nouveau départ.

Un couple magnétique et fascinant prêt à lui ouvrir les portes de son monde doré.


Un trio pris au piège d'un jeu cruel et d'une dépendance fatale.


Dans ce roman sombre et envoûtant, Mélissa da Costa explore, à travers l'histoire d'une passion toxique, la face obscure de l'âme humaine et les méandres du désir.


Après les succès de Tout le bleu du ciel, des Lendemains, de Je revenais des autres et des Douleurs fantômes, romans aux deux millions de lecteurs, elle révèle une nouvelle facette de son talent.


Mon avis :


J'ai fait l'acquisition du nouveau roman de l'auteure dès sa sortie, telle une confiance aveugle, inutile de lire la quatrième de couverture. Oui quand j'aime je ne la lis pas !


Après les premiers avis, j'ai compris que ce roman changeait clairement des premiers romans de l'auteure. Un pied-de-nez à une ligne déjà toute tracée du style littéraire de Mélissa Da Costa.

Après avoir échangé quelques mots à Angoulême et surtout après la petite conférence de l'après-midi, j'ai eu envie de lire ce roman au plus vite.


On y rencontre Evie, est une jeune femme des plus normale, au début du roman elle se sépare de son petit ami, Jean. Pour rebondir il faut qu'elle trouve un nouveau travail rapidement et au détour d'une escapade sur le Vieux-Port de Marseille faire la rencontre de Pierre Manan, qui va lui proposer très rapidement un emploi d'assistante artistique de son épouse, Clara Manan artiste peintre. Obsédée par la noirceur elle est une artiste en plein lancement de carrière, est fait partie du courant du romantisme noir. Evie va accepter ce poste qu'il serait indécent de refuser au vu des missions et de la rémunération proposée.


Elle va rapidement s'installer chez le couple pour remplir sa mission et elle va vite se rendre compte d'une ambiance malsaine dans cette maison. Evie va de suite être plongée dans l'intimité du couple. Pierre et Clara aux pratiques marginales, vont exposer leur vie à Evie en ayant derrière la tête une idée bien précise du rôle à donner à la jeune femme. Chacun même la danse à sa façon, tantôt l'un tantôt l'autre prend le dessus. Ce trio infernal semble inarrêtable. Ce roman est envoûtant, hypnotisant, il faut se préparer à ne pas pouvoir le poser. On frôle le thriller psychologique, l'ambiance y est lourde et pesante. Le roman rassemble de nombreuses références artistiques, beaucoup de tableaux, de descriptions, de mythes, de scènes bibliques… qui m'ont rappelé mon année de fac en Histoire de l'Art.


Cette fois, Mélissa Da Costa n'explore pas la lumière qui peut émerger des situations difficiles traversées par ses personnages mais bien de la part d'ombre de chacun, des mauvaises rencontres, de la lente et longue descente en enfer.


J'ai adoré ce roman que j'ai dévoré, une addiction ! C'est une vraie réussite, la plume de l'auteure est pour moi reconnaissable dans le style, les descriptions des lieux, des personnages, des ambiances, je ne peux que vous recommander ce roman !


Ma note : 5/5


8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page